Paris: Tout pousse dans la capitale, «et qu’importe la surface du balcon»

Son balcon, au cinquième étage d’un immeuble haussmannien du quartier Pigalle, n’est pourtant pas bien grand. « Sept m² grand maximum sur la longueur de quatre fenêtres, indique-t-elle. On peut s’y tenir debout, mais il n’est pas très profond. » Peu importe. De ce petit espace, Sylvette s’attache à en faire chaque année les Jardins suspendus de Babylone.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *